Jazzman, 2008

« Renaud-Gabriel Pion confie ici à un orchestre à cordes de très habiles partitions. (…) Surgissant avec vivacité ou rejoignant brièvement l’orchestre, les improvisations de saxophone et clarinette s’intègrent aux compositions de façon particulièrement intéressante. Nous voulons souligner l’originalité du jeu de Renaud-Gabriel Pion et une relation neuve et très aboutie entre écrit et improvisé. »

Nicolas Brémaud, Jazzman, mai 2008